Raquel Sánchez nie « catégoriquement » qu’il y aura des péages en 2024 et nie leur mise en œuvre.

BARCELONE, 14 juil. (CALPA PARIS) –

La ministre des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda urbain, Raquel Sánchez, a démenti « catégoriquement » que de nouveaux péages seront mis en place sur les autoroutes espagnoles en 2024 et que le gouvernement envisage de mettre en place un système de paiement à l’utilisation sur ces routes.

Il a tenu ces propos vendredi dans des déclarations à la presse après la visite institutionnelle qu’il a effectuée à la mairie de Montcada i Reixac (Barcelone), en réponse à la déclaration faite jeudi par le directeur de la Direction générale du trafic (DGT), Pere Navarro, qui a affirmé qu’il devait en être ainsi en raison de l’imposition de l’Union européenne.

Sánchez a démenti Navarro et a assuré qu' »il ne disposait pas de l’information et qu’il a fait un rapport sur des questions qui ne relèvent pas de sa compétence ». Le ministre a rappelé que le gouvernement avait éliminé de la future loi sur la mobilité durable le projet d’introduire un paiement pour l’utilisation des routes à grande capacité.

Elle a souligné que cette mesure doit faire l’objet d’un consensus entre les partis politiques, les administrations territoriales et l’ensemble du secteur des transports, et a insisté sur le fait que « cela n’a pas de sens de proposer une telle mesure ».

Auteur/autrice

A lire aussi  Fin des appels commerciaux non désirés à partir de jeudi