Renfe numérise les systèmes de protection contre l’incendie dans 400 gares

MADRID, 10 juin (CALPA PARIS) –

Renfe a lancé un projet de numérisation des systèmes de protection contre l’incendie dans près de 400 gares en Espagne, après avoir achevé avec succès l’essai pilote dans une douzaine de gares des Cercanías de Cádiz (Andalousie) et dans deux gares d’Elche (Alicante).

Plus précisément, la société a déclaré que les prochaines stations dans lesquelles ce système sera intégré seront les stations madrilènes de Sol et Pirámides.

L’objectif de ce projet est d’intégrer les systèmes de détection, d’alarme et d’extinction d’incendie dans les centres de gestion des passagers de Renfe et dans les centres de sécurité de l’entreprise (CECON/C24H).

En cas d’activation de l’un des systèmes de protection contre l’incendie dans une station, les opérations d’évacuation peuvent être lancées en ouvrant à distance les contrôles d’accès et les sorties de secours, ou en activant à distance les sirènes optiques-acoustiques. Les stations qui font l’objet de ces actions sont celles qui disposent d’un contrôle d’accès.

Dans une première phase, cette intégration a déjà été réalisée dans 12 stations du noyau de Cercanías dans la province andalouse de Cadix, et le 2 mai, l’intégration des systèmes de protection contre les incendies et de contrôle d’accès a été achevée dans les stations d’Alicante d’Elche Parque et d’Elche Carrús.

Cette deuxième phase du projet, qui a commencé à Elche et se terminera bientôt avec les gares madrilènes de Sol et Pirámides, a consisté à adapter les éléments d’autoprotection existants dans les deux gares afin de les intégrer à la plate-forme de sécurité de Renfe, de manière à améliorer la sécurité des passagers et des gares elles-mêmes.

A lire aussi  Ferrovial ouvre la bourse d'Amsterdam avec une hausse de 1,4 %.

Cette nouvelle intégration améliore non seulement les mesures de sécurité dans les gares gérées par Renfe Viajeros, mais fournit également des mécanismes de réponse à distance, rapide et efficace dans la gestion des situations d’urgence, dans le cas des deux gares d’Elche du CECON/C24H et du centre de gestion de Murcie.

Le projet, qui fait partie du plan de numérisation de l’autoprotection de Renfe Viajeros, se poursuivra dans une troisième phase dans 398 gares du pays.

Ce plan est complémentaire de la « Renfe Smart Security Station » (RS3), qui est actuellement mise en œuvre et dans laquelle Renfe a déjà installé les premiers équipements de vidéosurveillance intelligente dans plus de 75 gares Cercanías à travers l’Espagne. Il s’agit de la première étape vers la numérisation complète des systèmes de sécurité de 483 gares Cercanías.

Auteur/autrice