Siemens Energy quintuple ses pertes pour atteindre 3,632 milliards d’euros en neuf mois en raison des défaillances de Siemens Gamesa

Prévoit une perte nette de 4,5 milliards d’euros à la fin du mois de septembre

MADRID, 7 (CALPA PARIS)

Le groupe allemand Siemens Energy a enregistré une perte nette attribuable de 3,632 milliards d’euros au cours des neuf premiers mois de son exercice fiscal (entre octobre et juin), soit cinq fois les « chiffres rouges » de 711 millions d’euros qu’il avait enregistrés au cours de la même période l’année dernière, en raison des problèmes de démarrage de Siemens Gamesa.

L’entreprise avait déjà prévenu fin juin qu’elle abandonnait ses prévisions de bénéfices pour l’exercice 2023, tant pour le groupe que pour Siemens Gamesa, en raison de « l’augmentation substantielle » des défaillances des pièces d’éoliennes fabriquées par Gamesa.

À cet égard, l’entreprise a expliqué que les turbines peuvent continuer à fonctionner, mais que pour assurer un fonctionnement à long terme, l’objectif est de rectifier les problèmes dans les intervalles de service normaux.

Dans cette optique, le groupe allemand a souligné que les coûts prévus avec les charges futures s’élèvent à 2,2 milliards d’euros, dont 1,6 milliard d’euros liés à des problèmes de qualité sur certaines plateformes terrestres, tandis que la majeure partie des coûts de réparation estimés est attendue pour les exercices 2024 et 2025.

Au cours des neuf premiers mois de son exercice fiscal, la société a enregistré des prises de commandes de 39,869 milliards d’euros, en hausse de 52,9 %, tandis que le chiffre d’affaires s’est élevé à 22,598 milliards d’euros, en hausse de 14 % par rapport à l’année précédente.

A lire aussi  L'Ibex augmente de 1 % à la mi-séance et regagne 9 400 points dans l'attente du rapport sur l'IPC américain.

Plus précisément, le chiffre d’affaires des services gaziers de Siemens s’est élevé à 8 121 millions d’euros, soit une hausse de 21,3 % par rapport à l’année précédente, où il s’élevait à 6 694 millions d’euros, tandis que la division des technologies de réseau a réalisé un chiffre d’affaires de 5 160 millions d’euros, soit une hausse de 20,1 %.

La division de transformation industrielle de Siemens a vu ses revenus augmenter de 14 % pour atteindre 3 223 millions d’euros, tandis que Siemens Gamesa a enregistré un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros, en hausse de 12 %.

PERTE TRIMESTRIELLE DE 2,955 MILLIARDS D’EUROS

Au cours de son troisième trimestre fiscal, entre avril et juin, Siemens Energy a enregistré une perte nette attribuable de 2,955 milliards d’euros, soit une multiplication par sept (+603,6%) par rapport à la même période de l’année dernière, où elle s’élevait à 420 millions d’euros.

La société a également gagné 7 506 millions d’euros, en hausse de 3,1 % par rapport aux 7 280 millions d’euros enregistrés au cours du troisième trimestre fiscal de 2022, le chiffre d’affaires de Siemens Gamesa se distinguant par une baisse de 15,7 % à 2 054 millions d’euros.

LA DIRECTION DE L’ENTREPRISE A REVU À LA BAISSE SES PRÉVISIONS POUR LA FIN DE L’ANNÉE FISCALE.

La société a révisé ses prévisions pour l’exercice fiscal en cours, qui se termine le 30 septembre, et a aggravé la perte nette qu’elle prévoit pour cette année à environ 4,5 milliards d’euros.

Siemens Energy prévoit également une croissance du chiffre d’affaires comparable de 9 % à 11 %, alors qu’elle tablait auparavant sur une croissance de 10 % à 12 %, tandis que la marge bénéficiaire avant éléments spéciaux est estimée entre -10 % et -8 %, alors qu’elle se situait auparavant dans la partie inférieure de la fourchette de 1 % à 3 % prévue par l’entreprise.

A lire aussi  Élite Taxi veut "bloquer" les accès à Barcelone, au port et à l'aéroport du 1er au 4 septembre

Entre-temps, après le début de la journée de négociation, les actions de Siemens Energy ont grimpé de plus de 4 % pour atteindre 16,19 euros par action.

Auteur/autrice