Valence couronnera le meilleur restaurant du monde lors du gala des « 50 meilleurs restaurants du monde ».

Le chef espagnol Andoni Luis Aduriz, lauréat du « Icon Award 2023 » pour le 25e anniversaire du Mugaritz.

MADRID, 18 juin (CALPA PARIS) –

Valence deviendra la semaine prochaine la capitale mondiale de la gastronomie avec la célébration, le mardi 20 juin, du gala « The World’s 50 Best Restaurants », qui couronnera le meilleur restaurant du monde au Palau de Les Arts, qui fait partie du complexe moderniste de la Cité des Arts et des Sciences.

Un titre actuellement détenu par le restaurant danois « Geranium » du chef Rasmus Kofoed, qui a été couronné meilleur en 2022, dans un prestigieux classement des 50 meilleurs établissements, qui comprenait six restaurants espagnols.

Le restaurant Disfrutar de Barcelone, dirigé par les chefs Mateu Casañas, Oriol Castro et Eduard Xatruch, a pris la troisième place, tandis que le DiverXo du madrilène Dabiz Muñoz s’est classé quatrième.

L’Asador Etxebarri (Biscaye) de Bittor Arginzoniz se classe également à la sixième place, « Elkano » à Guetaria (Guipúzcoa) à la seizième place, « Mugaritz » à Errenteria (Guipúzcoa) à la vingt-et-unième place et Quique Dacosta avec son restaurant Dénia (Alicante) à la quarante-deuxième place.

LES RESTAURANTS APONIENTE, AZURMENDI, ENIGMA ET RICARD CAMARENA DANS LE TOP 100

Un gala qui révélera les 50 meilleurs restaurants du monde, mais qui a déjà annoncé il y a quelques semaines la deuxième partie de la liste, de la 51e à la 100e place, qui comprend les restaurants espagnols ‘Aponiente’, ‘Azurmendi’, ‘Enigma’ et ‘Ricard Camarena Restaurant’.

Ainsi, « Aponiente », du chef Ángel León à El Puerto de Santa María (Cadix), a été placé à la 64e place, « Azurmendi », d’Eneko Atxa, à la 81e, et le projet « Enigma » d’Albert Adriá, à la 82e, tandis que la ville hôte du gala de cette année, Valence, entre pour la première fois dans la liste avec « Ricard Camarena Restaurant », à la 96e place.

A lire aussi  Sumar dénonce le manque de transparence des prêts hypothécaires et demande la fin des remboursements non convenus

Le gala récompensera également la carrière du chef basque Andoni Luis Aduriz, propriétaire du « Mugaritz » à Saint-Sébastien, qui recevra le « Prix de l’icône », décerné par l’organisation à la personne qui a apporté une contribution exceptionnelle au monde de la gastronomie, digne d’une reconnaissance internationale, et qui a utilisé sa tribune pour sensibiliser l’opinion publique et susciter des changements positifs dans le secteur.

Le restaurant « Mugaritz » figure sur la liste des « 50 meilleurs restaurants du monde » chaque année depuis 2005, y compris l’année dernière où il a été classé 21e.

Prix décerné pour son « travail inlassable » tout au long de ses trois décennies de carrière dans la promotion de l’agriculture durable et la réduction du gaspillage alimentaire, tout en œuvrant pour une industrie gastronomique socialement et écologiquement engagée.

Le label espagnol sera également présent au gala grâce aux vins Beronia (D.O.Ca. Rioja et D.O. Rueda), qui accompagneront les meilleurs chefs du monde lors du gala, ainsi que le jambon ibérique Cinco Jotas, l’eau-de-vie Fundador, Flor de Caña et Estrella Damm, entre autres sponsors.

Depuis 2002, « The World’s 50 Best Restaurants » reflète la diversité du paysage gastronomique mondial grâce à ce classement renommé, réalisé par plus de 1 000 experts qui choisissent, par le biais d’une procédure de vote structurée et vérifiée, les meilleurs établissements du monde.

Auteur/autrice