Vox propose d’abaisser à 4 % la TVA sur l’achat d’un premier logement.

MADRID, 14 mai (CALPA PARIS) –

Vox a déposé au Congrès une proposition non législative demandant l’application d’un taux de TVA réduit de 4 % pour l’achat d’un bien immobilier destiné à être la première résidence habituelle, l’un des « stimulants fiscaux » qu’il prétend pour favoriser l’accès au logement.

Depuis 2013, la TVA prélevée sur les immeubles ou parties d’immeubles à usage d’habitation, y compris les parkings de deux unités maximum, s’élève à 10%. Selon Vox, ce niveau signifie que de nombreuses personnes ne peuvent toujours pas se permettre de posséder un logement permanent.

C’est pourquoi, pour le parti de Santiago Abascal, « il est nécessaire », entre autres mesures, et dans un scénario de crise internationale, de prévoir des incitations fiscales pour l’achat d’un premier logement, en particulier pour les jeunes qui veulent s’émanciper. Cependant, Vox souhaite que cette réduction de la TVA soit appliquée à tous ceux qui se trouvent dans la même situation d’achat d’un premier logement.

Pour justifier sa proposition, Vox fait appel aux données d’Eurostat, qui indiquent que l’émancipation des Espagnols s’élève à 29,8 ans, soit trois ans de plus que la moyenne européenne de 26,4 ans. Le groupe parlementaire se réfère également à un rapport de la Banque d’Espagne, qui indique que l’un des facteurs ayant entravé l’accès au logement en Espagne entre 2014 et 2019 a été « l’élimination des incitations fiscales ».

En ce qui concerne ces autres mesures, elles comprennent une augmentation du parc de logements publics et la promotion du logement locatif. En fait, Vox affirme qu’il s’agit d’un « objectif de défendre la considération du logement comme une nécessité de base, et non comme un luxe accessible à quelques-uns ».

A lire aussi  Le gouvernement lance l'appel "Programme de croissance" pour 2.600 PME, avec un budget de 15,9 millions d'euros.

Auteur/autrice