Elche bat Amorebieta à la dernière minute

Deux buts dans les dernières minutes ont permis à l Elche continuent sur leur lancée à domicile après avoir battu une équipe d’Amorebieta qui a presque entièrement contrôlé l’équipe pendant la majeure partie du match et qui a également eu de nombreuses occasions de marquer.

La performance du gardien local, Miguel San Román, a été décisive dans le déroulement du match, puisque le natif de Benidorm a réalisé des arrêts pour empêcher l’équipe basque de prendre l’avantage et d’obtenir l’égalisation.

Les Basques ont surpris Elche en réalisant une excellente performance. Loin de se réfugier dans sa propre surface, Amorebieta s’est montré déterminé à prendre le contrôle du match face à un adversaire qui n’a jamais été à l’aise.

L’organisation défensive et la pression au milieu de terrain permettaient à Amorebieta de récupérer facilement le ballon et de menacer la surface d’Elche par des transitions rapides. L’occasion la plus franche des visiteurs était signée Morci, mais son tir de l’intérieur de la surface était trop haut. L’action réveillait Elche, qui menaçait sur un tir dévié de Mario Gaspar et, surtout, sur une volée de Mourad qui s’envolait.

Dans les dernières minutes de la première mi-temps, Amorebieta, en pleine confiance, prenait complètement le jeu à son compte, s’installant dans la moitié de terrain adverse, prenant possession du ballon et obligeant Elche à courir après des ombres, ce qui provoquait des protestations dans les tribunes. Elche entamait mieux la seconde période. Mourad manquait de marquer de la tête et peu après l’arbitre, à la demande de la VAR, refusait un but à Óscar Plano pour une faute sur le gardien de but..

A lire aussi  Jenni Hermoso revient en équipe nationale dans une liste qui comprend une Valencianista et deux Granotas.

Amorebieta ne s’est pas laissé abattre et a menacé à plusieurs reprises. Avilés, qui avait tous les atouts en main, ne parvenait pas à profiter d’une grave erreur de Bigas et San Román empêchait par deux fois l’équipe basque de marquer en bloquant des tirs de Dorrio et de Morci. Le match s’ouvrait définitivement dans le dernier quart d’heure, bien qu’Amorebieta ait toujours eu le sentiment d’être plus dangereux dans la surface adverse. Mais à sept minutes de la fin, un coup de pied arrêté a permis de débloquer la situation. Mario Gaspar reprenait de la tête un corner de Fidel et inscrivait son premier but sous le maillot d’Elche. La réaction d’Amorebieta, énervé par le scénario du match, était immédiate et Quintero passait tout près de l’égalisation, mais il se heurtait une nouvelle fois à un superbe Sam Román.

Dans le temps additionnel, Tete Morente marquait le but de la victoire après avoir profité d’un long ballon dans le dos de la défense pour battre le but de Campos. L’équipe basque terminait son mauvais après-midi devant les buts avec une nouvelle occasion manquée sur un tir de Gaya sur le poteau dans la dernière action du match.

Fiche technique :

2 – Elche : San Román, Josan, Mario Gaspar, Bigas, Clerc, Tete Morente, Febas (Cristian Salvador, min. 86), Nico Castro (Fidel Chaves, min. 65), Nico Fernández (Adam, min. 86), Óscar Plano (Sergio León, min. 85) et Mourad (Borja Garcés, min. 60).

0 – Amorebieta : Campos, Jorge Mier (Eraso, min. 87), Manu Hernando, Gayá, Félix, Dorrio (Rayco, min. 87), Carbonell, Erik Moran (Quintero, min. 82), Lasure, Avilés (Juauregi, min. 76) et Morci (Edwards, min. 82).

A lire aussi  L'hommage à Beckenbauer en Allemagne

Buts : 1-0, min. 83 : Mario Gaspar. 2-0, min. 92 : Tete Morente.

Arbitre : Arcediano Monescillo (Comité de Castille-La Manche). Cartons jaunes pour Manu Hernando et Gayá pour Amorebieta, et Nico Fernández et FIdel pour Elche.

Incidences : Match de la dix-septième journée de l’Hypermotion League disputé au stade Martínez Valero d’Elche devant 14 042 spectateurs.

Auteur/autrice