Emilio Nsué perd des buts à la Coupe d’Afrique des Nations

Emilio NsuéEmilio Nsué, avec un doublé contre la Côte d’Ivoire (4-0), a été une nouvelle fois l’une des stars de la Coupe d’Afrique des Nations après avoir inscrit cinq buts en phase de groupe pour son équipe nationale, La Guinée équatoriale s’est qualifiée pour les huitièmes de finale aux dépens du pays hôte.La Guinée équatoriale s’est retrouvée au bord de l’élimination après la victoire 1-0 du Nigeria sur la Guinée-Bissau.

Nsué, à 34 ans et dans les rangs d’Intercity, en première division de la RFEF, a encore de beaux jours devant lui. Lundi, il a rejoint le club très fermé des noms qui ont marqué cinq buts lors des trois premiers matches de la Coupe d’Afrique des Nations du 20ème siècle. Avec son triplé contre la Guinée-Bissau et son doublé contre la Côte d’Ivoire, il s’est mis au diapason de quelques illustres joueurs.

Lors des treize dernières éditions, entre 2000 et 2024, seuls les Camerounais Vincent Aboubakar et Samuel Eto’o ont marqué cinq buts en phase de groupes. Aboubakar l’a fait en 2022 et Eto’o en 2006 et 2008. Derrière eux se trouvent le Camerounais Patrick Mboma, le Sud-Africain Shaun Bartlett et le Tunisien Francileudo Santos, qui ont marqué quatre buts respectivement en 2004, 2000 et 2006.

Nsué est revenu à la tête d’une équipe à forte coloration espagnole qui n’est plus une surprise en Coupe d’Afrique des Nations. Au cours de la dernière décennie, l’équipe a accumulé de bons résultats qui semblent s’inscrire dans la continuité. Les quarts de finale en 2012 et 2022 et la quatrième place en 2015 ne semblent plus être des exceptions. A cette occasion, elle est sortie d’un groupe très difficile dans lequel elle semblait être la pierre de touche face au plus grand prestige de la Côte d’Ivoire et du Nigéria.

A lire aussi  Ancelotti : du "penalty inventé" à l'interdiction de parler des arbitres parce qu'ils le suspendent

Guinée équatoriale, chef de groupe

La Guinée-Bissau ayant été éliminée avant le début de la dernière journée du Groupe A, la Guinée équatoriale, la Côte d’Ivoire et le Nigeria se sont disputés les deux premières places en 90 minutes. Au final, la Guinée équatoriale sera leader, le Nigeria sera deuxième et la Côte d’Ivoire devra attendre les résultats des autres groupes pour savoir si elle fait partie des meilleurs troisièmes.

La Côte d’Ivoire n’avait rien à faire. Ils ont été submergés par la volonté de leurs adversaires, qui sont entrés dans le match dès le début. Avec du caractère, dans un stade où tout était contre eux et avec un bon football, ils ont réussi à prendre l’avantage avant la pause grâce à une belle action de Carlos Akapo sur le flanc droit qui s’est terminée par une finition précise de Nsué pour ouvrir le score.

En seconde période, Pablo Ganet a ouvert le score en inscrivant un deuxième but à vingt minutes de la fin et Nsué a scellé la victoire en terminant une contre-attaque bien dirigée par José Machín. Jannick Buyla a clôturé le score au milieu du désespoir de l’équipe locale. La Guinée équatoriale a clôturé une phase de groupe presque parfaite au cours de laquelle Nsué a été à la hauteur d’Eto’o et d’Aboubakar. L’attaquant de l’Intercity est incontestablement devenu l’une des plus grandes attractions de la compétition.

Dans l’autre match, alors que la Guinée-Bissau était déjà qualifiée, le Nigeria a fait son travail et avec le minimum, grâce à un but contre son camp d’Opa Sangante, a scellé les trois points pour assurer sa présence en 16e de finale. Les Eagles veulent aussi voler haut, mais pour l’instant, c’est Nsue qui est le grand prédateur.

A lire aussi  Cristiano "verse" un salaire à sa femme Georgina tous les mois

Auteur/autrice