La fin la plus cruelle pour les moins de 21 ans au Championnat d’Europe (1:0)

L’Espagne n’a pas réussi à réaliser le triplé, après avoir été championne d’Europe des moins de 17 ans et des moins de 19 ans avec la génération 2000, en s’inclinant 1-0 en finale du Championnat d’Europe des moins de 21 ans face à l’Angleterre, qui a prouvé sa solidité et a terminé le tournoi sans encaisser un seul but en six matches, le gardien James Trafford repoussant un penalty d’Abel Ruiz à la 99e minute qui aurait pu obliger à une prolongation.

Le match débute par une dynamique qui n’est pas favorable à l’Espagne.. Plus de fautes et d’arrêts de jeu que football sur la pelouse du stade de Batumi, l’Angleterre donnant un premier aperçu de sa puissance offensive, sans avoir besoin d’enchaîner les actions mais avec la qualité individuelle d’Anthony Gordon.

A la cinquième minute, il tirait sur Arnau Tenas, qui dégageait bien le ballon, et Morgan Gibbs-White manquait de peu une passe de Gordon qui le laissait devant le but vide.

L’Espagne a tenté le tout pour le tout face à la défense anglaise, invaincue depuis le début du tournoi, avec des tirs de l’extérieur de la surface, mais Álex Baena et Rodri Sánchez n’ont pas trouvé le chemin des filets. Une finale qui s’enflammait de minute en minute et au cours de laquelle l’arbitre norvégien Espen Eskas épargnait deux expulsions, une pour chaque équipe.

La première a été infligée à Angel Gomes, qui, déjà exclu pour un coup de pied sur Baena, s’est acharné sur Abel Ruiz cinq minutes plus tard. Ce geste a provoqué une blessure à la jambe du « 9 » espagnol qui, incrédule de voir Angel Gomes impuni, a dû quitter le terrain pendant quelques minutes.

A lire aussi  Joao Félix ne sait pas ce qu'il adviendra de son avenir.

Baena s’est fait justice lui-même et a infligé au joueur anglais un tacle violent et hors ballon au milieu de terrain qui lui a valu un avertissement à la 34e minute. Huit minutes plus tard, un tacle sur Smith Rowe est repéré par l’arbitre, qui se contente de l’avertir et de lui demander de se calmer, lui rappelant qu’il a déjà reçu un carton jaune.

La tension monte dans le match et atteint son paroxysme après le but de l’Angleterre à la troisième minute des cinq minutes du temps additionnel de la première mi-temps. Le coup franc de Cole Palmer à l’entrée de la surface de réparation frôlait Curtis Jones et lançait Arnau Tenas sur sa ligne. Alors que l’Angleterre célébrait le but, les deux équipes, y compris les membres des bancs de touche, se sont livrées à une bagarre qui s’est soldée par l’attribution de deux cartons rouges à des membres de l’équipe d’encadrement.

La pause est l’occasion pour l’Espagne de ralentir, à l’exception d’Alex Baena qui continue à jouer comme s’il n’avait pas déjà été prévenu, et à jouer son jeu. Les Espagnols montraient rapidement cette amélioration et passaient tout près de l’égalisation sur une tête d’Abel Ruiz, mais son but à la 51e minute était refusé pour hors-jeu.

Cependant, ils ont dû prendre plus de risques et laisser plus d’espace, ce qui a permis à l’Angleterre d’entrer dans un flux de match parfait pour ses caractéristiques. Des espaces pour courir, de la vitesse… et c’est ainsi qu’à la 65e minute, l’Angleterre a eu l’occasion de porter le score à 2-0, mais Arnau Tenas a empêché Curtis Jones d’inscrire un doublé en effectuant une superbe parade à ras de terre.

A lire aussi  Osasuna prend d'assaut Mendizorroza et met Alavés en difficulté (0-2)

L’Espagne résiste aux assauts anglais et il ne manque que le talent d’Abel Ruiz pour égaliser, qui échappe à la vigilance du capitaine. Il en a fait trois en cinq minutes, notamment une tête au second poteau à la 68e minute, mais surtout un penalty à la 99e minute qu’il n’a pas réussi à transformer.

James Trafford a donné à l’Angleterre son premier titre des moins de 21 ans depuis 39 ans et a passé 540 minutes du tournoi sans encaisser de but, couronnant une performance historique en arrêtant le penalty du capitaine espagnol Abel Ruiz, qui a fini inconsolable sur le terrain.

Fiche technique

  • 1 – Angleterre : James Trafford, James Garner, Taylor Harwood-Bellis, Levi Colwill, Max Aarons ; Morgan Gibbs-White (Cameron Archer, 73′), Curtis Jones, Angel Gomes (Oliver Skipp, 73′), Cole Palmer (Harvey Elliott, 82′), Emile Smith Rowe (Noni Madueke, 66′) ; Anthony Gordon (Thomas Doyle, 82′).

  • 0 – Espagne : Arnau Tenas ; Víctor Gómez (Ander Barrenetxea, m.73), Aitor Paredes, Jon Pacheco, Juan Miranda ; Antonio Blanco (Sergio Camello, m.82), Alex Baena (Aimar Oroz, m.59), Oihan Sancet (Gabri Veiga, m.59) ; Rodri Sánchez (Rodrigo Riquelme, m.59), Sergio Gómez et Abel Ruiz.

  • Buts : 1-0, m.48+ : Curtis Jones.

  • Arbitre : Espen Eskas (Norvège). Cartons jaunes pour l’Espagne à Alex Baena (m.34), Antonio Blanco (m.37), Oihan Sancet (m.51+), Aimar Oroz (m.62) et Rodrigo Riquelme (m.86) ; et à Angel Gomes (m.23), Levi Colwill (m.51+), Morgan Gibbs-White (m.69) et James Trafford (m.73) pour l’Angleterre.

  • Incidents : Finale du Championnat d’Europe des moins de 21 ans au Batumi Arena à Batumi, Géorgie, devant une foule d’environ 20 000 personnes.

Auteur/autrice