L’ancien vice-président de la FIFA est le premier à être inculpé dans l’affaire de la Coupe du monde 2022 au Qatar

Ancien vice-président de la FIFA et ancien dirigeant de la Confédération Océanienne de Football, de nationalité tahitienne. Reynald Temariiest la première personne inculpée dans l’enquête française sur la corruption présumée dans l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Le parquet national financier français a confirmé samedi que M. Temarri était accusé de « corruption privée passive » pour les actions qu’il a menées en 2010 afin d’assurer l’organisation de la Coupe du monde dans l’émirat du golfe Persique.

Les enquêteurs pensent que l’ancien vice-président de la FIFA a reçu 305 440 euros en secret de la part du milliardaire qatari Mohamed Ben Hammam, également vice-président de la FIFA et à l’époque chef de la Confédération asiatique, rapporte Le Monde.

L’argent devait servir à Temarii à faire appel de la suspension prononcée peu avant l’attribution de la Coupe du monde 2022 par la commission d’éthique de la FIFA à son encontre pour « déloyauté », ce qui bloquait la nomination d’un successeur hostile à la candidature qatarie.

Auteur/autrice

A lire aussi  Le juge n'est pas en mesure d'identifier l'auteur des insultes racistes présumées à l'encontre de Vinícius à Pampelune.