Le but monumental de Marcos André pour Valladolid

Real Valladolid, avec un but de Marcos André dans les arrêts de jeu, a offert les trois points au Carlos Tartiere pour les débuts de Luis Carrión en tant qu’entraîneur des Bleus et Blancs et de Santi Cazorla, qui a joué ses sept premières minutes pour ses débuts sous le maillot d’Oviedo.

Pour les débuts de Luis Carrión à la tête du Real Oviedo, l’entraîneur catalan a choisi Jimmy pour remplacer Luismi, suspendu, a renforcé le milieu de terrain et est passé de la défense à cinq des derniers jours à une défense à quatre, avec le retour de Viti en tant qu’ailier.

Dans les premières minutes, face à un Valladolid encore endormi, Oviedo mettait en pratique l’idée de son nouvel entraîneur : ils dominaient avec le ballon, construisant depuis l’arrière avec le gardien Leo Román et Colombatto jouant beaucoup.

Un tir de Bastón après un jeu sur la droite entre Viti et Seoane et un coup franc de Colombatto juste à l’entrée de la surface obligeaient John à intervenir, les 25 premières minutes étant les meilleures d’Oviedo en première mi-temps.

A partir de cette minute, Valladolid prenait le contrôle du jeu, commençait à avoir plus de ballon et obtenait plusieurs tirs à l’entrée de la surface et deux approches dangereuses : une de Monchu après un centre de la droite et un tir d’Escudero qui allait dans le filet latéral depuis le côté gauche de la surface.

En seconde période, Monchu était tout proche de marquer d’une frappe à l’entrée de la surface qui obligeait Leo Román à une belle parade, tandis que Monchu lui-même était de nouveau au second poteau sur un centre d’Iván Sánchez venant de la droite.

A lire aussi  Enith Salón et Ivana Andrés reçoivent la Haute Distinction de la Generalitat Valenciana

Les changements s’opéraient, Moro, Cedric et Marcos André côté Puebla et Masca et Paulino de la Fuente côté Bleu, mais les imprécisions des deux équipes dans le dernier geste près de la surface empêchaient les occasions franches.

Une passe de Colombatto dans l’espace permettait à Luengo de recevoir sur la droite, il servait Viti et le centre de l’ailier depuis la ligne latérale était repris par Bastón et détourné en corner par David Torres, dans ce qui était l’occasion la plus nette de la seconde période jusqu’à ce moment.

Débuts de Santi Cazorla et but de Marcos André

C’est à la 89e minute, au plus fort de l’effervescence d’Oviedo et alors que Valladolid menaçait en contre, que Santi Cazorla a fait ses débuts sous le maillot de l’équipe première d’Oviedo, sous un tonnerre d’applaudissements de la part de Carlos Tartiere.

Alors que l’atmosphère était favorable à Oviedo, le but de la victoire arrivait : Seoane perdait le ballon à l’entrée de la surface et Marcos André, à plusieurs mètres de l’entrée de la surface, frappait dans la lucarne de Leo Román pour donner la victoire à Valladolid.

Un tir de Costas sur le poteau lors du dernier coup de pied arrêté du match a failli permettre à Oviedo d’obtenir un point, mais la défaite a finalement été consommée, laissant les Blues à la dernière place du classement et donnant de l’air à Valladolid.

A lire aussi  Le FC Barcelone vainc l'Eintracht et prouve sa résilience en Ligue des champions

Fiche technique :

0 -. Real Oviedo : Leo Román ; Luengo, Costas, Dani Calvo, Abel Bretones ; Jimmy (Masca, 67ème minute), Colombatto ; Viti, Seoane, Sebas Moyano (Paulino, 55ème minute) ; Borja Bastón.

1 -. Real Valladolid : John ; Luis Pérez, Boyomo, Juric, David Torres (Quintana, m. 77), Escudero (Rosa, m. 77) ; Meseguer (Marcos André, m. 70), Iván Sánchez, Monchu ; Sylla (Cedric, m. 70) et Kenedy (Moro, m. 63).

Arbitre : González Esteban (Ecole Basque). Cartons jaunes pour les locaux Luengo (’53) et les visiteurs David Torres (’52), Marcos Andre (’83), Iván Sánchez (’85).

Buts : 0-1, M. 90+2 : Marcos André.

Incidents : Match correspondant au 7ème tour de la LALIGA HYPERMOTION joué au Carlos Tartiere (Oviedo) devant 16 955 spectateurs.

Auteur/autrice