Le Paris SG « vend » Neymar et United est intéressé

Le projet du Paris SG, entendu comme tel, soutenu par le trident MessiNeymarMbappéLa carrière de Mbappé a explosé en mars lorsque le Bayern Munich l’a éliminé de la Ligue des champions. Depuis, le Parc des Princes a connu une période de profonde mutation pour un club qui n’a pas eu tout l’argent du monde, mais l’a dilapidé sans aucun critère sportif.

Messiaprès deux années frustrantes à Paris, attend que le Barça rétablisse le fair-play salarial avant de revenir, s’il le peut, au Camp Nou. Mbappé doute, à juste titre, qu’il ait pris la bonne décision l’été dernier en restant au pays plutôt qu’en allant à Bernabeu pour devenir le nouveau galactico de Florentino. Et Neymar ? Il est blessé, comme presque toujours, tandis que le Paris SG cherche une porte de sortie au prochain mercato, même si son contrat indique que la fin de la relation est en juin 2027.

Le club français le vend, conscient des énormes difficultés à trouver une nouvelle destination pour l’attaquant brésilien. La situation est complexe car il s’agit de l’un des joueurs les mieux payés au monde – salaire supérieur à 40 millions d’euros -, dont les performances ont diminué au point d’abandonner même son rôle de star. À Paris, il gagne plus que Messi et moins que Mbappé.

Manchester United de Ten Hagselon le quotidien sportif français L’Equipe, veut Neymar. La question est de savoir si Neymar veut aller à Old Trafford, même si les critiques des supporters ultras du PSG, qui sont allés jusqu’à se présenter devant sa porte, pourraient changer cette première opinion.

A lire aussi  Un footballeur gagne de l'argent sur OnlyFans après avoir été licencié pour avoir fait la fête

Un coup de gueule, même sur le pas de sa porte

La star sait qu’elle n’est pas aimée au Parc des Princes. Dans la même situation se trouve aussi Messisifflé à chaque fois qu’il entre sur la pelouse du Parc des Princes. Mbappé reste le seul qu’ils respectent à la maison..

La star brésilienne a été victime de blessures et a manqué 16 des 36 journées du championnat de France.

Le problème de Neymar, qui a fêté ses 31 ans en février dernier, est son corps fragile, affaibli et puni par les blessures saison après saison. Quand il joue, il est le même Neymar éblouissant qu’il a toujours été : 29 matches, 18 buts et 17 passes décisives. Des chiffres impressionnants. Il est à la hauteur de ce qu’il est, même si en Europe il a perdu de son influence. Le problème est qu’il ne joue pas autant qu’il le devrait.

En Ligue des champions, la compétition qui mesure la survie du projet pharaonique du PSG, il a joué six des huit matches de la saison. Il en a manqué un pour cause de suspension et un autre, le match décisif contre le Bayern à Munich, parce qu’il venait d’être opéré d’une grave blessure à la cheville droite. Il n’a marqué que deux buts en 539 minutes de jeu en Europe : tous deux à la Maccabi Haïfa.

A lire aussi  Le sondage brutal d'Iker Casillas sur les élections de 23J

C’est sa sixième saison en France et, peut-être, sa dernière car pour une raison ou une autre (blessure presque toujours) ou pour une autre (suspensions diverses), le Brésilien a cessé de jouer en France. 16 des 36 journées. Il a commencé comme un coup de tonnerre, marquant huit buts lors des sept premiers matches.

La recrue la plus chère de l’histoire (le Barça a reçu 222 millions du PSG en août 2017) n’a pas été à la hauteur d’un investissement aussi colossal.

Mais le transfert le plus cher de l’histoire du football (Le Paris SG a exécuté à l’été 2017 la clause de résiliation fixée à 222 millions d’euros pour le faire partir du Camp Nou et échapper à l’ombre de Messi. ) n’a pas été à la hauteur d’un investissement aussi colossal.

La Premier League, seule destination possible

La difficulté réside désormais dans la manière dont le club parisien peut se débarrasser de lui. Lié pieds et poings par un contrat qui le reconduit jusqu’en 2027 avec un salaire qui n’est accessible qu’aux grands clubs de Premier League. Mais le champion, le City de Guardiola, qui dispose des moyens financiers nécessaires, n’a ni besoin ni envie du Brésilien.

Selon L’Equipe, l’autre club de Manchester émerge : United, à qui l’on doit Ten Hag a élevé le plafond de la compétition à la quatrième place dans la zone de la Ligue des champions.

Il doit cependant franchir une étape supplémentaire s’il veut réellement rivaliser avec City. Par ailleurs, United attend son nouveau propriétaire (le Qatar se bat contre Jim Ratcliffe, propriétaire d’Ineos) pour entreprendre la nouvelle révolution sportive.

A lire aussi  La grève de la F League est annulée

Aller-retour à Barcelone

Neymar ne voulait pas partir. Mais le PSG cherche des solutions alternatives pour se débarrasser du joueur qui était censé être le pilier de son projet. Un pilier trop faible puisqu’en chemin il a disparu de la liste des meilleurs au monde – il n’a pas remporté le Ballon d’Or qu’il souhaitait – et qu’il a gâché deux Coupes du monde (Russie-2018 et Qatar-2022) qui l’ont privé d’un sacre absolu au Brésil, son pays.

Toujours en convalescence après sa grave blessure à la cheville (il devrait réapparaître en juillet), il fait de fréquents allers-retours à Barcelone entre les visites de Neymar à l’Audiencia Nacional (octobre 2022) ou pour partager même la fête des champions avec ses anciens coéquipiers la semaine dernière.

Auteur/autrice