Pedri évoque dans « El Hormiguero » son arrivée au Barça et la manière dont il a dépensé son premier salaire en tant que footballeur.

Pedri, joueur du FC Barcelone et de l’équipe nationale espagnole, était présent ce mardi pour la première fois sur le plateau d’El Hormiguero.La fourmilière. Le footballeur des Canaries, qui n’a que 20 ans, s’est confié à Pablo Motos quelques jours après avoir remporté la Liga.

Au début de l’interview, il a remis au présentateur les bottes avec lesquelles il a gagné le concours susmentionné : « Il n’y a que trois paires comme celle-ci. J’espère qu’elles vous plairont, elles sont faites de plastique réutilisé ».. « On m’a dit que vous étiez très mauvais, je ne sais pas si vous pourrez les utiliser », a-t-il plaisanté.

Plus tard, Motos s’est intéressé aux débuts de Pedri dans le football. Plus précisément, il voulait savoir comment le football avait changé sa vie sur le plan économique : « Lorsque vous obtenez votre premier contrat professionnel et que vous voyez que vous avez de l’argent ? Quel est le premier caprice coûteux que vous vous êtes acheté ?

« La première fois que j’ai commencé à être payé, pas très cher, c’était à Las Palmas.La première chose que j’ai achetée, ce sont des bonbons au supermarché d’en face, j’avais une envie incroyable de manger », commence l’invité : « La première chose que j’ai achetée, ce sont des bonbons au supermarché d’en face, j’avais une envie incroyable de manger ». Cependant, la chose la plus « chère » qu’il a achetée est une voiture pour son pèrecomme il l’a révélé sous les applaudissements du public : « Il en avait besoin ».

Pedri a également évoqué ses premiers jours au Barça : « Le premier jour, ils jouaient la Ligue des champions à Lisbonne. Je suis arrivé et il y avait peu de monde, je n’étais donc pas très nerveux ». « Le deuxième jour, tout le monde est arrivé. Messi, Jordi Alba… Toutes les stars du Barça. Et ce jour-là, je me suis fait chier ».il a avoué.

A lire aussi  De la Fuente commence à tester des changements pour Chypre à la Grenade

Il a également déclaré qu’au début, il lui était difficile d’entrer dans le vestiaire : « Je restais dans le gymnase à faire semblant, j’étais gêné d’entrer ».. C’est Messi qui l’a finalement aidé à s’intégrer dans l’équipe : « Un jour, Leo est venu et m’a dit d’entrer, de ne pas avoir honte. Il m’a aidé.

Auteur/autrice